Enregistrer

Au bord de la rivière Sarthe, sur les hauteurs du Mans, la Cité Plantagenêt promet un voyage dans le temps. Entourée d’une puissante muraille gallo-romaine, elle a conservé un remarquable ensemble de maisons à pans de bois nichées dans un dédale de jolies rues pavées. 

Une enceinte romaine unique au monde

L’imposante muraille gallo-romaine du Mans se dresse fièrement autour de la Cité Plantagenêt. Construite entre les 3e et 4e siècles elle entourait l’ancienne Vindinum (nom latin de la ville du Mans) sur plus d’un kilomètre ! Pendant plus de quinze siècles, elle a protégé le cœur historique de la ville.

L’enceinte romaine conserve aujourd’hui un ensemble de 500 mètres de long ponctués de 12 tours et trois poternes. Construite en briques rouges et pierres de roussard, la muraille est décorée de frises géométriques polychromes sur toute sa longueur !

Pour l’admirer, descendez l’escalier des Pans-de-Gorron situé juste à gauche de l’Évêché en sortant de la cathédrale ou profitez d’une balade en bateau le long de la rivière de la Sarthe.

L’enceinte du Mans demeure la mieux conservée de tout l’ancien Empire romain, avec celles de Rome et d’Istanbul. Soutenue par l’État, la ville du Mans est candidate au classement de la muraille gallo-romaine au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

© Maxime Guillon – Sarthe Tourisme _ 233

Un quartier médiéval et Renaissance préservé

Couronnée du label Ville d’art et d’histoire, la cité impressionne par son ensemble homogène de 15 hectares remarquablement conservé.

Autrefois dénommée le Vieux Mans, la Cité Plantagenêt aux rues pavées étroites domine la vallée de la Sarthe. Elle présente une centaine de maisons à pans de bois dont les plus anciennes remontent au 15e siècle.

Prenez le temps d’arpenter la rue de Vaux aux belles maisons ornées de rosiers et de glycines. La Grande-Rue abrite le pilier aux Clefs, enseigne de l’ancien artisan serrurier-orfèvre, qui demeure l’un des plus beaux piliers-corniers de la cité. Ne manquez pas la maison double dite « des Deux-Amis », ou encore celle dite « du Drapier » dans la rue de la Reine-Bérangère

La dynastie Plantagenêt a marqué durablement la ville. Henri II, roi d’Angleterre, est né au Mans en 1133. Son fils, Richard Cœur de Lion y séjourne tandis que l’épouse de ce dernier, Bérengère de Navarre s’y installe. Elle fait construire l’Abbaye royale de l’Épau en 1229 aux portes de la ville. Aujourd’hui, le centre historique porte leur nom : la Cité Plantagenêt.

La Cité Plantagenêt sert régulièrement de décor pour la télévision et le cinéma. Cyrano de Bergerac (1990), L’Homme au Masque de Fer (1998), Molière (2007), Le Mans 66 (2019) et Eugénie Grandet (2022)ont été tournés dans la vieille ville du Mans.

La cathédrale du Mans 

Considérée comme l’un des plus beaux monuments religieux de France, la cathédrale Saint-Julien présente une longue nef romane de style Plantagenêt sur 134 mètres de long. Elle conduit à un chœur gothique entouré de chapelles dont celle aux 47 anges musiciens peints sous les voûtes, chef-d’œuvre de la peinture médiévale occidentale.

La cathédrale du Mans est aussi célèbre pour ses somptueux vitraux du 12e siècle. Le vitrail de l’Ascension daté de la fin du 11e siècle serait le plus ancien vitrail au monde encore en place dans une cathédrale. À l’extérieur, ne manquez pas la Pierre Saint-Julien. Ce menhir de grès rose accolé à la façade ouest a l’apparence d’une femme vêtue d’un drapé. La légende raconte que toucher son nombril favorise la fertilité.

La Nuit des Chimères

Nuit des Chimères

En été, la Cité Plantagenêt revêt ses habits de lumière à la tombée de la nuit. De la cathédrale à la muraille en passant par les ruelles et leurs façades, le patrimoine manceau devient support de projection d’images féériques.